22.08.2015, 00:01  

TECHNOLOGIE L'institut de recherche a décroché trois projets européens pour un budget de près de quatre millions de francs.L'Idiap séduit l'Europe

Abonnés
chargement
1/2  

 22.08.2015, 00:01   TECHNOLOGIE L'institut de recherche a décroché trois projets européens pour un budget de près de quatre millions de francs.L'Idiap séduit l'Europe

Par PATRICE GENET

"Ce sont des succès factuels, indiscutables et importants." Directeur de l'Idiap, le professeur Hervé Bourlard en est conscient: décrocher trois projets européens malgré une conjoncture économique difficile - le franc fort, notamment - et des relations délicates entre la Suisse et l'Union européenne, est la marque d'un "succès plus qu'exceptionnel" pour l'institut de recherche basé à...

"Ce sont des succès factuels, indiscutables et importants." Directeur de l'Idiap, le professeur Hervé Bourlard en est conscient: décrocher trois projets européens malgré une conjoncture économique difficile - le franc fort, notamment - et des relations délicates entre la Suisse et l'Union européenne, est la marque d'un "succès plus qu'exceptionnel" pour l'institut de recherche basé à Martigny.

Réponses à des appels d'offres de l'Union européenne et pilotés par des consortiums réunissant entre sept et dix-huit partenaires à l'échelle internationale, ces projets sont devisés à un total de 22,4 millions d'euros (24 millions de francs), répartis entre les différents partenaires. L'Idiap se verra financé à hauteur de 3,9 millions de francs. Et verra ainsi son budget de fonctionnement annuel passer, pour les trois prochaines années, de 10 à plus de 11 millions de francs.

Monitoring, robot humanoïde et e-learning

Le premier projet, dont la BBC est l'un des acteurs, vise à développer des systèmes de monitoring des médias permettant d'extraire rapidement les informations pertinentes émises dans le monde, en dix langues différentes. Le tout représente des analyses d'environ 2,5 térabits (soit 500 heures de vidéo HD standard) par jour. "Le but est d'automatiser la détection de ce qui se passe sur la planète" , précise Hervé Bourlard.

Le second projet tend à la création d'un robot humanoïde proposant et effectuant des divertissements ainsi que du marketing interactif. "Son rôle sera de raconter des blagues, faire des jeux d'imitation ou indiquer des directions dans les centres commerciaux" , détaille le D r Jean-Marc Odobez, chercheur à l'Idiap.

Le dernier projet a pour but le développement d'un mécanisme d'authentification biométrique des étudiants dans des cours en ligne. Il s'agit notamment d' "identifier les étudiants afin d'être sûr que la personne qui passe les examens est bien la même que celle qui a suivi les cours" , explique le D r Sébastien Marcel. Ce projet tient particulièrement à coeur à Hervé Bourlard et à son équipe. "C'est un domaine stratégique pour la Suisse" , en matière de sécurité nationale et de cybercriminalité notamment.

Onze nouveaux postes de travail

Ces trois projets permettront la création de onze nouveaux postes de travail. Leur développement se fera sur trois ans, à partir du 1er janvier 2016. "Les performances de l'institut sont excellentes, le taux de succès de nos projets est largement au-dessus du taux européen" , s'enthousiasme le directeur de l'Idiap. De quoi entrevoir un avenir réjouissant. "On ne va pas s'arrêter là" , assène Hervé Bourlard. Qui prévoit plus de projets industriels, plus de start-up, plus de cher cheurs "seniors"... et plus de projets européens.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top