12.09.2017, 05:30  

Sion Airshow: Manhattan comme personne ne l’a jamais vue... On vous emmène à bord du Breitling DC-3

Abonnés
chargement
1/2  

 12.09.2017, 05:30   Sion Airshow: Manhattan comme personne ne l’a jamais vue... On vous emmène à bord du Breitling DC-3

Wahouuuuu - Il atterrira à Sion le 13 septembre après un tour du monde de six mois. Nous étions à bord du Douglas DC-3 de Breitling pour une étape phénoménale au-dessus de New York. On vous emmène avec nous.

A cette distance, on peut presque sentir l’odeur des hotdogs vendus aux coins des rues et l’atmosphère frénétique qui règne dans la ville des villes. New York est là, juste en face de nous. A cette allure, on apprécie comme jamais l’architecture miroitante du One World Trade Center, qui domine le Lower Manhattan. La lueur de cette fin de journée du 21 août reflétée par les 541 mètres de celle que l’on...

A cette distance, on peut presque sentir l’odeur des hotdogs vendus aux coins des rues et l’atmosphère frénétique qui règne dans la ville des villes. New York est là, juste en face de nous. A cette allure, on apprécie comme jamais l’architecture miroitante du One World Trade Center, qui domine le Lower Manhattan. La lueur de cette fin de journée du 21 août reflétée par les 541 mètres de celle que l’on surnomme aussi Freedom Tower ajoute une dose d’irréel à un vol qui l’était déjà suffisamment.

 

Même en voyant cette photo, réalisée depuis un avion de type Bonanza volant en formation avec nous, difficile de réaliser que nous étions à bord de ce vol au-dessus de New York. © KATSUHIKO TOKUNAGA

 

Le temps semble se figer à l’intérieur de l’avion. Le ronronnement des moteurs du DC-3 constitue alors l’unique ambiance sonore en cabine. Aucun des six passagers ne semble vouloir prendre le risque de briser la magie de cet instant unique. Moi non plus. A ce moment précis, je me rappelle tout juste ce qui m’a amené à être assis à cette place si privilégiée pour une des étapes américaines de ce tour du monde.

>>A lire aussi: Sion Airshow: le plus vieil avion à avoir bouclé un tour du monde en Valais

"Même les hélicoptères touristiques ne volent pas si près..."

"Demain on fait un vol «around New York» d’une heure et vous êtes les bienvenus" nous avait lancé le capitaine du DC-3 Francisco Agullo la veille au soir, chamboulant spontanément et pour le meilleur notre programme. Finalement, on aura même la chance d’en faire un second en soirée. Rien que cela. A 5h du matin, nous avions donc sauté dans un Uber pour rejoindre le petit aéroport de Teterboro, situé à une quarantaine de minutes de Manhattan. Deux muffins et un café arôme French Vanilla plus tard, j’étais prêt à découvrir la grosse pomme comme personne ne l’a jamais vue.

 

Autre lumière, autre ambiance pour le vol du matin. Au moment de faire une boucle pour revenir vers Manhattan, la distance permet de voir le célèbre arrondissement de New York dans son ensemble © HELOÏSE MARET

 

"Même les hélicos proposant le survol aux touristes ne s’approchent pas si près", nous avait promis le copilote Gabriel Evèque, ou Gaby pour les amis. Sans compter que nous allions le faire avec ce fameux DC-3, un avion construit en 1940 avec près de 75000 heures de vol au compteur. Le modèle a tout simplement révolutionné l’aviation civile à sa création au milieu des années 30. Avec nous au moment d’embarquer pour ce vol matinal, Henri-Louis et Thierry, deux Genevois ayant fait le déplacement uniquement pour cette journée. "On reprend l’avion demain soir pour la Suisse", nous avait expliqué le premier, véritable passionné d’aviation.

 

Au-dessus de l'Hudson à très basse altitude, la célèbre "Skyline" new-yorkaise a une sacrée allure, mais l'Empire State Building a quelque chose en plus, non? © HELOÏSE MARET

 

150 mètres au-dessus de la Statue de la Liberté

L’Empire State Building est maintenant à portée de mon hublot. Des hublots taillés pour profiter de la vue, bien plus grands que ceux des avions de ligne d’aujourd’hui. De quoi vraiment s'imprégner de la féerie ambiante. On vole si bas au-dessus de l’Hudson que notre aile découpe la cime de la majestueuse skyline newyorkaise. Puis viennent Central Park et le Yankee Stadium. Le DC-3 vire à gauche, un mouvement synonyme de second passage. Les teintes bleutées ont maintenant remplacé l’orange vif du coucher de soleil. Le spectacle est tout autre mais toujours aussi sublime. "C’est encore plus impressionnant que ce matin", se risque Thierry installé derrière nous.

 

Le vol du matin nous a permis d'approcher la Statue de la Liberté à seulement 500 pieds au-dessus du niveau de l'eau. © KATSUHIKO TOKUNAGA

 

Je suis d’accord avec lui. L’expérience du matin avait cependant son charme avec le survol de la Statue de la Liberté, à seulement 500 pieds, soit 150 mètres, de l’eau. Je sens bien que je vis un moment aussi rare qu’exceptionnel. Mais je peine toutefois à réaliser. Deux heures à survoler New York en DC-3 en une journée.

 

Ci-dessus, notre reportage vidéo au coeur d'une des plus belles étapes du tour du monde du Breitling DC-3.

 

Deux vols hallucinants même pour les pilotes

J’essaie encore de prendre conscience de la situation quand nous posons à Teterboro. Francisco Agullo quitte son poste de pilotage. Il a les yeux brillants quand il nous demande nos impressions. Même lui, qui a fait toutes les étapes de ce tour du monde, semble avoir de la peine à se remettre du tableau des gratte-ciel de New York scintillants à la lumière du soir.

>>A lire aussi: Un Valaisan parmi les six pilotes d'un tour du monde historique en DC-3.

 

Francisco Agullo à gauche (pilote en chef du DC-3 qui a effectué l'entier du tour du monde) et Gaby Evèque à droite (plus expérimenté des six pilotes de l'aventure) n'en revenaient pas d'avoir survolé New York. © HELOÏSE MARET

 

"Survoler New York au lever du soleil puis au coucher à si basse altitude... Qu’est-ce qu’on peut espérer de mieux?", lance-t-il en posant le pied sur le tarmac. "C’était féerique. Ce sera l'une des pierres angulaires de ma carrière. J’en rêvais", ajoute Gaby Evêque à sa suite. A 81 ans et avec plus de 25000 heures de vol à son actif, on ne peut que le croire sur parole. "J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie, mais c’est l’une des plus marquantes." A ce moment précis, difficile de ne pas se sentir privilégié.

Retrouvez mercredi la suite de notre série sur le DC-3 de Breitling avec les images à couper le souffle de ce tour du monde et les anecdotes qui vont avec.

Pour un tel vol, même la police de New York doit être avertie…

Pour cette étape new-yorkaise du tour du monde du Breitling DC-3, des autorisations exceptionnelles sont bien entendu nécessaires. Si un couloir de vol à vue existe sur l'Hudson River que tout le monde peut emprunter en étant en contact avec les contrôleurs aériens, les choses se compliquent pour passer à quelque 500 pieds (150 mètres) de la Statue de la Liberté. "Les aéroports de Newark, LaGuardia et Teterboro se chevauchent un peu. Il y a des avions partout. C’est la gabegie totale sans compter les hélicoptères qui tournent dans les environs. Et nous arrivons en plein milieu de ce trafic à basse altitude", explique calmement le capitaine du DC-3 Francisco Agullo.

 

Difficile de passer plus près de la fameuse Statue de la Liberté durant le vol du matin. © HELOÏSE MARET

 

Le fait de voler en formation avec un petit appareil de type Bonanza pour immortaliser le passage du DC-3 au-dessus de Manhattan en photos et vidéos vient encore compliquer le tout. Les tours de contrôle des trois aéroports, le contrôle aérien, la sécurité aérienne et la police de New York doivent tous être informés. "Ils auront vraisemblablement reçu des appels de gens inquiets", poursuit le capitaine. Avec le 11 septembre 2001 dans toutes les mémoires, un avion à si basse altitude ne laisse personne indifférent.

 

Le photographe japonais, Katsuhiko Tokunaga, prêt à immortaliser notre passage au-dessus de Manhattan depuis le Bonanza volant en formation avec le DC-3. © HELOÏSE MARET


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

EvénementSion Airshow: envoyez-nous vos photos!Sion Airshow: envoyez-nous vos photos!

Sion Airshow: envoyez-nous vos photos!

C'est parti pour trois jours de démonstrations aériennes à l'occasion du Sion Airshow. Amateurs de photos, faites-nous...

  15.09.2017 13:30

AviationMission accomplie pour le DC-3 de Breitling qui a bouclé son tour du mondeMission accomplie pour le DC-3 de Breitling qui a bouclé son tour du monde

Le DC-3 a bouclé son tour du monde

Mercredi peu après midi, le DC-3 de Breitling a mis un point final à son tour du monde de légende en atterrissant sur...

  13.09.2017 19:06
Abonnés

aviationBreitling Sion Airshow: ce que vous devez savoir sur le meeting aérienBreitling Sion Airshow: ce que vous devez savoir sur le meeting aérien

Top