05.10.2017, 10:30  

Guerre des sextoys en Valais

chargement
Deux sociétés valaisannes actives dans les produits érotiques sont en guerre devant la justice.

 05.10.2017, 10:30   Guerre des sextoys en Valais

JUSTICE - Une entreprise de vente de produits érotiques en ligne est sous enquête suite à une plainte pour concurrence déloyale et non respect de la protection des données.

Deux sociétés valaisannes actives dans les produits érotiques sont en guerre. La justice valaisanne se penche actuellement sur les activités d’une boutique en ligne valaisanne, «sextoysuisse.ch», qui, comme son nom l’indique, ne vend pas des robots ménagers. 

Les administrateurs de cette entreprise font l’objet d’une plainte émanant d’un concurrent, lui aussi installé en Valais. La plainte concerne une prétendue violation de deux lois fédérales, l’une sur la concurrence déloyale et l’autre sur la protection des données.

Le Ministère public valaisan a confirmé jeudi au «Nouvelliste» l’annonce par nos confrères de la «RTS" d’une enquête pénale. Avocat des plaignants, Me Sébastien Fanti, estime que la société concurrente de son client aurait notamment «omis de déclarer au préposé fédéral à la protection des données un fichier de données sensibles consacré à l'orientation sexuelle des clients de cette entreprise.» 

Une erreur que conteste le directeur de «sextoysuisse.ch», Naim Berisha. «Nous n’avons tout simplement pas de base de données. Les informations sur nos clients ne sont conservées que le temps de la commande», a-t-il déclaré au «Nouvelliste».

Par contre, Naim Berisha admet «avoir commis une bourde en affirmant que sa société était le No1 de la branche en Suisse. Nous allons corriger cette erreur.» 


 


Top