11.02.2013, 18:37  

Magro demande le sursis concordataire

chargement
Par Nicolas MAURY

Emploi - Magro demande le sursis concordataire auprès du Tribunal de Monthey. Basé à Collombey-Muraz, le groupe emploie 300 personnes en Romandie dont 150 en Valais. Si l'action n'aboutit pas sur une issue positive, le dépôt de bilan semble inéluctable.

Le Groupe Magro SA, qui exploite 11 supermarchés en Suisse romande sous les marques commerciales d'Hyper Casino, Super Casino et Distrigros, a déposé vendredi une demande de sursis concordataire auprès du Tribunal de Monthey.

"Le conseil d'administration cherche tous les moyens de maintenir les activités du groupe et de préserver les emplois qui pourraient se trouver menacés si la procédure concordataire n'aboutit pas", indique la société, dont le siège est à Collombey-Muraz.

Les actionnaires et le conseil d'administration se disent confiants "quant au fait que leur action débouchera sur une issue positive, et que les efforts demandés aux fournisseurs permettront de relancer l’activité sur des bases saines. En revanche, si la procédure concordataire n'aboutissait pas, le dépôt de bilan semblerait alors inéluctable."

Magro emploie quelque 300 personnes en Romandie, dont 150 en Valais dans les hypermarchés de Collombey-Muraz, Martigny et Uvrier. Le groupe de distribution dispose encore de cinq enseignes Hyper Casino, à Romanel (VD), Lausanne (VD), Etoy (VD), Courrendlin (JU) et Lancy (GE). Magro compte encore deux Super Casino situés  à Cortaillod et au Landeron (NE). La onzième succursale est un Distrigros à Roche (VD).


Top