26.01.2016, 15:15  

Les vins du Valais débattent de leur avenir

chargement
Gérard-Philippe Mabillard et l'IVV veulent améliorer l'image des vins du Valais

Viticulture - La rencontre de l'Interprofession des vins du Valais dans le cadre d'Agrovina a permis d'avoir un débat libre autour des corrections du vin.

La rencontre des milieux viticoles valaisans a eu lieu mardi dans le cadre du salon Agrovina à Martigny.

Le débat a tourné autour de l'autorisation de la correction des vins, surtout l'ajout de moût concentré rectifié et l'utilisation de copeaux, des méthodes autorisées par l'AOC au niveau fédéral.

Certains professionnels voient dans ces pratiques une perte d'authenticité. «La discussion a eu lieu. Maintenant, la décision appartient au Conseil d’Etat», a tranché Yvan Aymon, président de l’Interprofession des vins du Valais. L'IVV propose d'autoriser ces pratiques en Valais aussi, mais en les mentionnant clairement sur les étiquettes, pour jouer la carte de la transparence avec les consommateurs.

Plus de moyens pour la promotion

Le secrétaire de l’IVV, Gérard-Philippe Mabillard, a lancé un vibrant appel à l’augmentation de la redevance. Pour 2016, celle-ci augmenterait de 0,5 centime au m2 et 0,5 centime par kilo de vendange, ce qui équivaut à 100 francs par hectares. «Nous sommes en train de nous faire manger par nos concurrents faute de moyens»,a-t-il justifié.


À lire aussi...

VITICULTUREL'IVV lancera son propre projetL'IVV lancera son propre projet

L'IVV lancera son propre projet

La révision de l'ordonnance sur la vigne et le vin proposée par le département chargé de l'agriculture fait bondir...

  22.09.2015 00:01

Ordonnance sur la vigne et le vinL'IVV dénonce l'attitude du Service de l'agricultureL'IVV dénonce l'attitude du Service de l'agriculture


ViticultureL'Interprofession de la vigne et du vin du Valais présente son rapport "Viti Horizon 2020"L'Interprofession de la vigne et du vin du Valais présente son rapport "Viti Horizon 2020"

Top