05.03.2012, 15:31  

Le Chrétiens conservateurs valaisans réclament la peine capitale

chargement
Grégory Logean (ci-contre) et Marc-Antoine Genolet ont saisi l'exécutif cantonal, autorité de surveillance des communes, jeudi dernier.
Par alph/COMM

Politique - Le Mouvement chrétien conservateur valaisan réclame un durcissement du code pénal suisse et l'ouverture d'un débat sur la peine capitale.

Le sort de l'assassin de Lucie qui "met en évidence l'indulgence de la justice" ou encore celui du violeur en série Markus W. qui "au bénéfice d'une mise en liberté, a commis son 22ème viol le 16 février dernier ". Dans un communiqué diffusé lundi, le Mouvement chrétien conservateur valaisan (MCCV) s'appuie sur ces deux affaires pour réclamer ni plus ni moins le rétablissement de la peine de mort.

Pour le mouvement ultraconservateur catholique, le droit pénal a perdu son effet dissuasif et plus aucun criminel ne craint la justice helvétique. Raison pour laquelle le code pénal suisse doit, à leurs yeux, être durci et les autorités doivent également étudier les modalités d’un rétablissement de la peine de mort pour les dangereux assassins, précise le communiqué.


Top