16.01.2016, 21:45  

Burkina Faso: deux Valaisans tués à Ouagadougou après avoir inauguré une cantine scolaire

chargement
1/16  

Terrorisme - Jean-Noël Rey et Georgie Lamon figurent parmi les victimes de l'attaque terroriste ayant frappé Ouagadougou vendredi et samedi.

Deux personnalités valaisannes figurent parmi les victimes des attaques terroristes à Ouagadougou. Il s'agit de l'ancien conseiller national et ancien directeur de la Poste suisse Jean-Noël Rey et l'ancien député et ancien président du PS du district de Sierre Georgie Lamon, deux figures ayant marqué la vie du parti socialiste valaisan.

Ils s'étaient rendus au Burkina Faso pour visiter une école créée par une organisation humanitaire dont ils étaient membres.

Georgie Lamon y avait créé une association

Jean-Noël Rey et Georgie Lamon se trouvaient à Ouagadougou pour inaugurer la cantine d’une école construite par l’association humanitaire Yelem. Celle-ci a été fondée par Georgie Lamon qui a découvert le Burkina Fasso suite au mariage de sa fille avec un danseur professionnel Burkinabé. L’ancien élu socialiste a voulu y entreprendre une démarche humanitaire et a levé des fonds notamment dans sa commune de Lens pour réussir à développer cette école  il y a quelques années. Les deux Valaisans s’étaient d’ailleurs déjà rendus sur place à plusieurs reprises. « C’est dramatique. Ils avaient fait beaucoup pour ce pays », a réagi David Bagnoud, président de Lens et neveu de Georgie Lamon.

C’est en revenant de l’inauguration de cette cantine dans un village proche de Ouagadougou que le drame s’est produit. Jean-Noël Rey et Georgie Lamon se sont retrouvés au café « Le Cappuccino » en attendant  des amis pour aller souper. Ils ont été victimes de l’attaque jihadiste qui a fait au moins 29 morts.

Condamnation de Didier Burkhalter

Dans un communiqué publié samedi soir, le conseiller fédéral Didier Burkhalter s’est déclaré profondément attristé par cette attaque. "Nous condamnons cet acte terroriste avec la plus grande fermeté, nous remercions les autorités des pays qui sont intervenus pour mettre fin à ces actes de violence et nous demandons que tout soit entrepris pour retrouver et juger les auteurs de ces attentats", a-t-il déclaré, cité dans le communiqué.

"Nos pensées sont en ce moment avec les familles et les proches des victimes", a ajouté le ministre des affaires étrangères. Le DFAE est en contact avec les familles des victimes et les soutient dans le cadre de la protection consulaire.

ATS

À lire aussi...

Attentat à OuagadougouAttentat à Ouagadougou: le chef de l'Aqmi reste introuvableAttentat à Ouagadougou: le chef de l'Aqmi reste introuvable

TerrorismeBurkina Faso: fin des assauts, au moins 26 morts de 18 nationalités différentesBurkina Faso: fin des assauts, au moins 26 morts de 18 nationalités différentes

Top