25.02.2014, 11:47  

Des carnotzets scientifiques voient le jour en Valais

chargement
L'association Neurhone, lance en Valais le concept des carnotzets scientifiques.
Sur l'image de gauche à droite: Paul Mayencourt, Johann Roduit, Gilles Meynet et Marc-André Berclaz, le représentant de l'EPFL.
Par Christine SAVIOZ

nouveau - La vulgarisation scientifique, c'est le but de l'association "Neurhone" créée par des Valaisans et mettant sur pied des soirées de discussions entre les scientifiques et les citoyens.

Carnotzet scientifique. Pour les fondateurs de ces espaces de dialogues, les deux mots ne sont pas incompatibles. «On voudrait mettre le public et les experts scientifiques sur un pied d’égalité, qui pourront échanger autour d’un café ou d’un verre de l’amitié», ambitionnent Gilles Meynet. Johann Roduit et Paul Mayencourt, tous trois membres du comité de l’association «Neurhone» à l’origine de ce projet. Ainsi ces Valaisans ont-ils saisi l’opportunité de la présence future des chercheurs de l’EPFL dans le canton pour rendre la science plus accessible au tout-venant.

Premier thème: la chimie verte

Le premier carnotzet scientifique aura lieu le 26 mars prochain, à La Liseuse de Son, sur le thème de la chimie verte et de l’énergie énergétique en Suisse. A chaque carnotzet, interviendront un professeur de la HES-SO Valais et un scientifique de l’EPFL.

Si le premier lieu choisi est une librairie à Sion, les soirées suivantes devraient se dérouler dans un carnotzet. «Nous cherchons un endroit cosy qui se prête bien à la discussion», ajoutent les organisateurs. Les deux carnotzets scientifiques suivants traiteront respectivement de l’hydraulique et de la bio-santé. « Nous parlerons de ces casques que l’on met sur la tête pour contrôler des robots à distance. La presse en a déjà parlé récemment », précise Paul Mayencourt.

Ces carnotzets scientifiques sont gratuits et ouverts à tous sans inscription.


Top