05.12.2012, 00:01  

Défendre la laine "bio" sur les marchés

chargement
Florian Faivre, membre de la coopérative Longo maï, fait la promotion de la laine de mouton "bio" sur les marchés valaisans. 
LE NOUVELLISTE

ECONOMIE DE PROXIMITE - Une coopérative parcourt le Valais pour mettre en avant les bienfaits d'une production locale.

"Nous sommes contre la production industrielle de masse de mauvaise qualité et nocive pour l'environnement dans tous les domaines" , dénonce Florian Faivre, un des membres de la coopérative Longo maï.

Une association, fondée en 1973 dans les Alpes-de-Haute-Provence, qui défend les intérêts d'une économie locale.

Engagement solidaire

Pour eux, la crise financière et économique actuelle reflète une crise morale très profonde. Face à la rentabilité et au profit à court terme, Longo maï veut mettre en avant une solidarité vivante. Pour donner corps à son combat, Florian Faivre et ses trois camarades ont bravé la tempête de neige hier pour présenter leurs produits sur le marché d'Aigle. Ils prendront ensuite la route pour d'autres marchés, en Valais cette fois-ci jusqu'à vendredi. Le produit phare sur leurs étals est une laine de mouton confectionnée de façon artisanale.

Elle est fabriquée suivant un savoir faire ancestral ce qui permet de se démarquer de l'exportation massive et de rester sur une dimension plutôt locale. "Nous sommes sur toute la chaîne de production, de l'élevage en passant par la confection des habits, pour finir à la vente directe" , assure Florian Faivre.

Des vêtements durables

Quant à l'industrie de masse, le jeune Français de 33 ans regrette que les vêtements soient synthétiques.

Il déplore également le manque de durabilité de ces confections. "Certes nos produits sont plus chers, mais c'est un investissement durable. L'acheteur connaît la provenance de son acquis et sa durée de vie est supérieure à celle d'un habit provenant des grandes surfaces" . Toutefois, bien que la coopérative s'étende sur toute l'Europe, "les réseaux restent locaux pour essayer de rester dans un schéma de proximité" , termine-t-il. FDR


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top