20.03.2017, 17:56  

Cantonales 2017: Jean-Marie Bornet ne peut pas reprendre son travail

chargement
Jean-Marie Bornet, porte-parole de la police cantonale, s'était présenté sous la bannière du Rassemblement citoyen Valais pour le Conseil d'Etat.

 20.03.2017, 17:56   Cantonales 2017: Jean-Marie Bornet ne peut pas reprendre son travail

Cantonales 2017 - En se rendant au bureau ce matin, Jean-Marie Bornet candidat pour le RCV dans la course au Conseil d'Etat et porte-parole de la police cantonale s'est vu signifier qu'il ne pouvait pas reprendre le travail. Le Conseil d'Etat l'a libéré de son obligation de travailler.

Jean-Marie Bornet a été libéré de son obligation de travailler par le Conseil d’Etat, mais reste employé d’Etat. Présidente du gouvernement, Esther Waeber Kalbermatten nous a confirmé cette information, mais se refuse à faire tout autre commentaire. "Nous respectons la sphère privée de M. Bornet ".

Des questions sur la campagne

Selon nos informations, Jean-Marie Bornet doit répondre à certaines questions sur sa campagne politique avant de pouvoir reprendre son travail. Ce dernier qui a réalisé le score de 17'000 suffrages au 1er tour de l’élection au Conseil d’Etat se refuse aussi pour l’instant à tout commentaire. "Je suis surpris par cette démarche et je vais répondre de manière sereine avec mon avocat à la demande du gouvernement."


À lire aussi...

Cantonales 2017: Oskar Freysinger touchera une rente de 80'000 francs par anCantonales 2017: Oskar Freysinger touchera une rente de 80'000 francs par an

Cantonales 2017Cantonales 2017: le match Favre/Freysinger décrypté commune par communeCantonales 2017: le match Favre/Freysinger décrypté commune par commune

Top