24.09.2013, 16:42  

L'armée suisse va faire détruire ses armes à sous-munitions en Allemagne

chargement
RUAG doit biffer jusqu'à 12 emplois.

 24.09.2013, 16:42   L'armée suisse va faire détruire ses armes à sous-munitions en Allemagne

Armement - L'armée suisse a décidé de confier l'élimination d'armes à sous-munitions à une entreprise allemande. Résultat, RUAG supprime jusqu'à 12 de ses 40 emplois.

RUAG supprime jusqu'à 12 de ses 40 emplois sur son site d'élimination de munitions à Altdorf. Le groupe suisse d'armement invoque la perte d'un mandat. L'armée suisse préfère en effet confier l'élimination d'armes à sous-munitions à un concurrent allemand.

L'entreprise a entamé des consultations auprès des représentants du personnel afin de trouver des solutions acceptables pour les employés touchés, indique-t-elle mardi.

"Incompréhensible"

Dans un communiqué, la fédération Employés suisses critique l'armée pour l'attribution "incompréhensible" du mandat concerné à l'étranger. Elle l'appelle à se joindre à RUAG et aux partenaires sociaux dans la recherche de solutions et de nouvel emploi pour les personnes licenciées.

Le syndicat Syna condamne le choix de l'armée avec vigueur. Il exige que le centre d'acquisition de l'armée Armasuisse cesse d'"affaiblir les compétences intérieures" et fasse preuve de "davantage de clairvoyance".

Après un appel d'offres

La Confédération a décidé l'an dernier de détruire ses armes à sous-munitions, conformément à la Convention d'Oslo. L'opération commence durant le second semestre 2013 en cours et doit se terminer fin 2017. Le Département de la défense (DDPS) a attribué ce mandat à une entreprise allemande après un appel d'offres.

Cette dernière bénéficie d'une longue expérience avec ce type de munitions, a justifié le Conseil fédéral le mois dernier dans une réponse à une interpellation parlementaire. Selon le gouvernement, les entreprises suisses candidates auraient d'abord dû réaliser des investissements considérables et apporter la garantie d'une élimination sûre pour obtenir le mandat.


Top