15.02.2017, 00:01  

Sierrois dos au mur

chargement
Xavier Reber et ses coéquipiers savent désormais ce qu’il leur reste à faire. La défaite n’est plus permise.

HOCKEY SUR GLACE - Battu une deuxième fois par Neuchâtel, le HC Sierre n’a plus le droit à l’erreur.

Au moins, les données sont claires. Si le HC Sierre ne veut pas que sa saison se transforme en véritable déception – elle qui l’est déjà très certainement – il doit signer trois succès consécutifs pour voir la couleur des demi-finales. Battu une deuxième fois en autant d’actes disputés dans son quart de finale face à Neuchâtel, il a déjà grillé tous ses jokers. «Concrétiser nos occasions et ne pas céder aux émotions.» Telles étaient les recommandations d’avant-match d’Alexandre Posse.

Après la première période pourtant, on ne pouvait pas vraiment dire que les Sierrois les avaient suivies à la lettre. S’ils ont rapidement ouvert le score, ils n’ont ensuite pas su trouver la faille sur les 17 tirs cadrés qui suivirent. Un manque de réalisme qui ne pardonne que rarement à ce stade de la compétition. Impatients, les hommes d’Alain Darbellay ont craqué sous la pression, se retrouvant bien trop souvent en prison. La deuxième réussite adverse n’est-elle pas tombée alors qu’ils évoluaient en infériorité? Malgré ce départ manqué, qui porte également la marque d’un gardien pas forcément inspiré (lire ci-dessous), les Valaisans ont réagi. Le calme de leur entraîneur a certainement déteint sur plusieurs d’entre eux. Ne cédant plus aux provocations adverses, Sierre est gentiment monté en puissance. Il est même devenu plus concret. A se demander si c’est la même formation qui avait griffé la glace au cours de la période initiale. De plus en plus incisifs, les Sierrois ont fini par trouver le chemin des filets une deuxième fois peu après la mi-match. Une deuxième et dernière fois de la soirée, malgré un visage plus conquérant. Ce matin, les Sierrois se retrouvent dos au mur.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top