14.02.2017, 00:01  

«J’ai pris ma chance»

chargement
Dave Sutter a peut-être pris rendez-vous à long terme  avec l’équipe nationale.

ÉQUIPE NATIONALE - S’il y a une leçon que Dave Sutter, double buteur avec l’équipe nationale, retiendra, c’est de ne pas hésiter à tirer au but. Et s’il était retenu pour les Mondiaux en mai prochain?

«C’est cool, oui.» Dave Sutter a beau flirter avec les 2 mètres – 194 cm – et peser 96 kilos sur la balance, il ne perd pas son flegme. Que le coach national, Patrick Fischer, l’encense, qu’il fasse les gros titres des médias présents en Slovaquie n’y changeront rien. Le défenseur valaisan, auteur de deux buts et d’un assist pour son premier tournoi international, garde les deux pieds sur terre. «Je suis surtout content que cette jeune équipe ait remporté la Slovakia Cup face à l’hôte qui avait réuni sa meilleure équipe, relève-t-il. Cela faisait dix ans que la Suisse n’avait plus gagné ce tournoi. C’était sympa de soulever le trophée. Je retiendrai surtout la performance collective.»

Il n’en reste pas moins que lui qui venait à peine d’inscrire son premier but de la saison, en LNA, a fait rougir deux fois la lampe. Face à la Biélorussie, alors qu’il portait pour la toute première fois le maillot de l’équipe nationale, Dave Sutter a logé le puck dans la cage vide. «Il restait une petite trentaine de secondes à jouer, se souvient-il. J’étais tout en fond de zone. J’aurais pu opter pour une passe afin de gagner un peu de temps et conserver le puck. J’ai préféré tenter ma chance en levant suffisamment la rondelle pour qu’elle ne puisse pas être bloquée par un joueur adverse. Patrick Fischer (ndlr: le sélectionneur) m’a dit que j’avais pris un petit risque, que j’aurais pu conserver le puck. C’est vrai. Le risque, c’était de provoquer un dégagement interdit et un engagement dans notre zone. Mais je ne regrette pas d’avoir pris ma chance. Patrick Fischer a fini par me féliciter de mon audace.»

Le lendemain, face à la Slovaquie, le défenseur du HC Bienne a fait mieux encore en inscrivant un but et en réalisant un assist. «La passe, c’est en tentant ma chance. Le puck a été dévié. Comme quoi, il ne faut pas hésiter à tirer au goal. Quant au but, je me suis projeté vers l’avant. Un peu décentré, j’ai tiré du poignet, un shoot mieux placé que vraiment puissant.»

Quand Patrick Fischer décrit le défenseur idéal, il le voit mesurer 190 cm et peser 90 kg tout en sachant manier le puck. Le portrait-robot de Dave Sutter, non? «Je ne sais pas, rigole-t-il. Par contre, c’est vrai qu’il apprécie d’avoir désormais avec lui quelques défenseurs robustes, lourds et puissants et pas seulement des joueurs techniques. A titre personnel, j’étais surtout content de m’être adapté à des coéquipiers et à un système que je ne connaissais pas.»

Dans «Blick», Patrick Fischer estime que «Dave Sutter a réalisé un tournoi sensationnel et que son jeu physique lui offre une nouvelle dimension».«Je ne sais pas si j’ai marqué des points», répond le Valaisan. Toujours est-il que le coach a laissé entendre que l’un ou l’autre néophyte pourrait être du voyage à Paris pour les Mondiaux. «A qui pensait-il? Je n’en sais rien. Je ne me prends pas la tête avec ça aujourd’hui. Les Mondiaux sont encore très loin. Je ne pourrais pas être déçu si je n’étais pas convoqué. Ce n’était pas un objectif en début de saison. Je n’oublie pas qu’il y a deux ans, je patinais encore en LNB…»

Les ZSC Lions pour progresser

Dave Sutter, c’est désormais officiel, rejoindra donc les ZSC Lions l’été prochain. «L’occasion de jouer le titre n’a pas été l’argument essentiel, précise-t-il. En Slovaquie, il y avait trois jeunes défenseurs zurichois. Je me dis que c’est une bonne adresse pour poursuivre mon développement. Les ZSC Lions, c’est quand même l’un des clubs les mieux structurés à tous les niveaux. Dans quelques jours, j’aurai 25 ans. Je me dis qu’il me reste trois ou quatre ans pour progresser avant d’arriver à maturité. Si j’avais décliné cette option et choisi un club moins coté, j’aurais refusé le défi.»


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top