14.02.2017, 00:01  

Ils refusent d’éteindre la lumière

Abonnés
chargement
De l’ombre à la lumière? Aujourd’hui, le HC Sierre a digéré sa non-participation à la future Swiss Regio League. Il s’est désormais mis en mode play-off.

HOCKEY SUR GLACE - Kyllian Guyenet et Alexandre Posse en sont persuadés: la partie de ce soir ne sera pas la dernière de la saison disputée à Graben. «Chacun a pris conscience de l’importance des play-off», assurent-ils.

Le HC Sierre n’a déjà presque plus le droit à l’erreur. Battu lors du premier acte à Neuchâtel samedi, il doit revenir à la hauteur de son contradicteur ce soir s’il ne veut pas se retrouver au pied du mur. En cas de nouveau revers, les Sierrois pourraient alors...

Le HC Sierre n’a déjà presque plus le droit à l’erreur. Battu lors du premier acte à Neuchâtel samedi, il doit revenir à la hauteur de son contradicteur ce soir s’il ne veut pas se retrouver au pied du mur. En cas de nouveau revers, les Sierrois pourraient alors avoir disputé leur ultime rencontre de la saison devant leur public si d’aventure ils subissaient de nouveau la loi de Neuchâtel lors de l’acte III. Une issue – ou plutôt une sortie en queue de poisson – dont Kyllian Guyenet n’ose même pas entendre parler. «Je suis convaincu que ce ne sera pas notre dernier match de la saison à Graben. Quand je vois notre groupe, je me dis qu’on ne peut tout simplement pas se permettre de sortir dès les quarts de finale. Ce serait inadmissible», avoue le défenseur. «Dans ma tête, cela sonne comme une évidence: il y aura encore d’autres matchs à Sierre cette saison. J’espère même que des parties auront pour cadre les demi-finales des play-off», ajoute Alexandre Posse. «Etre éliminé à ce stade serait un grand manque de respect. J’aurais de la peine à me promener en ville et à croiser les gens du club», reprend Kyllian Guyenet. Les données sont on ne peut plus claires: ce soir, un nouveau faux pas est interdit. Tout simplement.

Sierre a oublié

Si le défenseur et l’attaquant sont persuadés que d’autres rencontres se disputeront dans l’enceinte sierroise, c’est qu’ils ont oublié. Oublié que l’année prochaine, la Swiss Regio League se jouera sans le HC Sierre. «Même si ça n’a pas été facile, je crois qu’on a digéré, oui, confirme Kyllian Guyenet. Aujourd’hui, je crois que chacun a pris conscience de l’importance des play-off. Je sens que tout le monde a envie de tirer à la même corde.»

Ils ne traînent plus leur spleen

Les deux premières périodes de samedi confirment le regain. «On a montré le véritable visage du HC Sierre. On a réussi à se mettre en mode play-off. L’équipe s’est présentée sur la glace avec une mentalité différente. Si on continue sur cette lancée, on peut clairement grappiller des points contre Neuchâtel pour atteindre la demi-finale», avance Alexandre Posse. Tous deux soulèvent le contraste entre le HC Sierre retrouvé de samedi et celui, fantomatique, qui avait traîné son spleen sur la glace du HC Genève-Servette lors du match de qualification de Coupe suisse la semaine dernière. «On était encore sur le coup de la déception. Et cela même si la nouvelle était connue depuis une semaine. Mais parfois, il faut du temps pour remonter le moral des troupes. Malgré l’importance de cette partie de Coupe, on n’y arrivait pas», remarque Alexandre Posse. «On avait vraiment évolué sans âme. En fait, on a joué parce qu’il fallait jouer. Il manquait vraiment de l’émotion. Or, on sait de quoi on est capable quand il y a de la vie sur le banc, sur la glace, dans le public. Il n’y avait rien de tout cela. Ce soir, on espère retrouver ces émotions. Nos supporters sont vraiment importants pour nous. Ils nous aident à nous dépasser», complète Kyllian Guyenet.

Les qualités de leur meilleur ennemi

Motivés par l’idée de se mesurer au HC Sion en demi-finale, ils pourront aussi chercher l’inspiration au sein même de leur adversaire, eux qui ont été à la lutte avec Neuchâtel toute la saison pour l’ultime ticket menant à la Swiss Regio League. Ou comment ne jamais se séparer de son meilleur ennemi. «C’est pas plus mal de se mesurer à eux lors de ces quarts de finale, remarque le défenseur. On a à cœur de leur montrer que c’est nous qui méritions ce quatrième sésame.» Conscient du potentiel de son équipe, Alexandre Posse tient tout de même à relever le sérieux des Neuchâtelois. «Il ne faut surtout pas dénigrer cette équipe. Son 4e rang confirme qu’elle peut s’appuyer sur de véritables qualités. Neuchâtel est très efficace, rappelle l’attaquant, pour qui Sierre finira quand même par l’emporter. On a largement les arguments pour passer les quarts de finale et prendre le dessus sur une formation de la trempe de Neuchâtel.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top