17.02.2017, 17:55  

Un catalogue Ikea sans femmes pour les ultra-orthodoxes juifs

chargement
Ikea possède trois magasins dans l’Etat juif, tous fermés pendant shabbat et les fêtes juives.

ISRAEL - Le géant suédois du meuble Ikea a publié en Israël un catalogue sans femmes ni fillettes destiné à la communauté juive ultra-orthodoxe. Une absence qui n'est pas une première et qui n'a pas laissé indifférents les internautes.

Le journal israélien Yediot Aharonot, repris par le quotidien français Libération, révèle qu’un catalogue Ikea destiné à la communauté juive ultra-orthodoxe a été publié. L’ouvrage présente des livres religieux alignés sur des étagères, un père et ses deux garçons portant kippas et papillotes, une armoire remplie de vêtements masculins traditionnels,...

Ce prospectus du géant suédois du meuble ne contient aucune photo de femmes ou de fillettes à l’intérieur, contrairement à la version israélienne classique, qui présente en couverture un homme et trois femmes discutant autour d’une table.

L’absence de femmes dans cette version du catalogue de meubles n’a pas laissé indifférents les internautes: ‘’Je ne savais pas qu’il y avait des familles monoparentales dans la communauté haredim’’, pouvait-on ainsi lire sur Twitter, selon le Times of Israel. Un internaute, Zev Shandalov, a aussi publié une lettre sur Facebook dans laquelle il exprime sa ‘’profonde tristesse’’ face à ce catalogue, qui participe selon lui à diffuser ‘’une image totalement fausse de ce qu’est une famille juive. Vous avez fini par capituler face à l’idée que l’élimination des femmes de la sphère publique est une bonne chose’’, écrit ce professeur israélien.

Ikea possède trois magasins dans l’Etat juif, tous fermés pendant shabbat et les fêtes juives.

Pas une première

La marque suédoise, dont le fondateur a résidé en Suisse jusqu’en 2013, n’est pas la première à faire disparaître les femmes pour se conformer à la vision intégriste des religieux les plus conservateurs: en effet, en 2015, le journal hassidique israélien Hamevasser avait effacé les silhouettes d’Anne Hidalgo et Angela Merkel sur une photo d’un cortège des chefs d’Etat et de gouvernement.

Pour essayer de mettre fin à la polémique, un responsable local d’Ikea a présenté ses excuses dans un communiqué: ''Nous comprenons que des personnes ont été choquées et que cette publication n’est pas en accord avec les valeurs d’Ikea, et nous nous en excusons. Nous nous assurerons que nos futures publications reflètent ce qu’Ikea défend, et dans le même temps respectent la communauté haredim'', est-il indiqué.


À lire aussi...

ConflitDonald Trump pour la paix entre Israéliens et Palestiniens, même sans solution à deux EtatsDonald Trump pour la paix entre Israéliens et Palestiniens, même sans solution à deux Etats

Etats-UnisEtats-Unis: le premier ministre israélien Netanyahu en visite à la Maison BlancheEtats-Unis: le premier ministre israélien Netanyahu en visite à la Maison Blanche

CatastropheNew York: une cathédrale orthodoxe de 160 ans ravagée par les flammes au coeur de ManhattanNew York: une cathédrale orthodoxe de 160 ans ravagée par les flammes au coeur de Manhattan

Top