10.06.2013, 06:58  

Surveillance d'internet: la taupe de la CIA a travaillé à Genève

chargement
Edward Snowden travaillait pour la CIA. Ecoeuré par ce qu'il y a vu, il a décidé de le révéler à la presse.

Communications - La source qui a révélé à la presse des informations confidentielles sur les programmes de surveillance des communications menés par les Etats-Unis est un homme de 29 ans qui a travaillé à Genève pour la CIA.

L'employé d'un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) à l'origine des fuites sur le programme américain de surveillance des communications a travaillé un certain temps à Genève pour le compte de la CIA. C'est là qu'il a eu pour la première fois envie de révéler ce qu'il savait sur ces programmes secrets.

Engagé comme technicien par la CIA (l'agence américaine de renseignements) au milieu des années 2000, Edward Snowden, 29 ans, a toujours travaillé dans la sécurité des systèmes informatiques. Sur ses révélations, il explique avoir agi pour l'intérêt du public au nom de la protection de la vie privée.

"Je ne veux pas vivre dans une société qui fait ce genre de choses... dans un monde où tout ce que je fais et dis est enregistré", a expliqué M. Snowden dans une interview depuis Hong Kong au quotidien britannique "The Guardian", diffusée dimanche. Il s'est dit prêt "à tout sacrifier" pour cela.

L'auteur de l'une des plus importantes fuites dans l'histoire américaine - avec Bradley Manning actuellement jugé par un tribunal militaire pour avoir donné des dizaines de milliers de dossiers secrets à Wikileaks - est actuellement employé depuis quatre ans de Booz Allen Hamilton, une société de consultant sous-traitante du Département américain de la Défense.

Un banquier suisse recruté

Vu sa compréhension d'internet et ses talents pour la programmation informatique, il a rapidement gravi les échelons dans sa carrière. En 2007, la CIA l'envoie en poste à Genève sous une couverture diplomatique. Sa responsabilité de maintenir la sécurité du système informatique lui donne un vaste accès à des documents hautement confidentiels.

Ecoeuré par ce qu'il découvre, il songe alors révéler l'existence des ces programmes à la presse après avoir conclu qu"ils constituaient "des abus" du public au nom de la sécurité.

Il raconte notamment au "Guardian" l'incident qui a été fondateur de sa prise de conscience. Il s'agit du recrutement d'un banquier suisse pour soutirer des informations bancaires secrètes. M. Snowden explique que l'agent de la CIA a saoulé le banquier pour piéger et finalement faciliter le recrutement.

"Une bonne partie de ce que j'ai vu à Genève m'a enlevé mes illusions sur le fonctionnement de mon gouvernement et son impact dans le monde", a-t-il affirmé au "Guardian". "J'ai réalisé que je faisais partie de quelque chose qui faisait beaucoup plus de mal que de bien", a-t-il ajouté. M. Snowden quitte la CIA en 2009.

"Ampleur horrifiante"

Selon lui, "la NSA ment systématiquement au Congrès quant à l'ampleur de sa surveillance aux Etats-Unis". "Vous ne pouvez pas savoir tout ce qu'il est possible de faire, l'ampleur de leurs capacités est horrifiante", a déclaré encore le jeune homme.

Il attend toutefois l'élection de Barack Obama en 2008 avant de passer à l'acte et faire des révélations, dans l'espoir que le nouveau président démocrate tiendrait ses promesses de mieux protéger le public contre ces pratiques. Mais "il (M. Obama) a continué les politiques de ses prédécesseurs", a déploré le jeune homme.

Vie confortable à Hawaii

Il y a trois semaines, il a quitté sa compagne alors qu'il menait une vie très confortable à Hawaii avec un salaire annuel de 200'000 dollars pour se rendre à Hong Kong avant la révélation de ses fuites.

Originaire d'Elizabeth City en Caroline du Nord (est), sa famille s'est ensuite installée à Fort Meade dans le Maryland où se trouve d'ailleurs le siège de la NSA. Il avoue avoir été un étudiant assez médiocre ne finissant pas ses cours informatiques à l'université dans le Maryland.

 

 

 
 

Top