19.04.2014, 16:47  

Nouveau corps retrouvé après l'avalanche au Népal

chargement
Les 16 victimes faisaient partie d'un groupe de sherpas transportant du matériel et de la nourriture en prévision de l'arrivée d'alpinistes lors de la haute saison.

Népal - L'avalanche de vendredi au Népal a fait au moins 13 morts. Il s'agit du drame le plus meurtrier survenu au sommet de l'Everest.

Samedi, les secours s'activaient pour retrouver les corps de trois personnes encore portées disparues et probablement décédées dans une avalanche au Népal.

"Nous espérons retrouver les corps, mais nous ne pouvons toujours pas confirmer un bilan de 16 décès", a indiqué Dipendra Paudel, un responsable du ministère népalais du Tourisme. La coulée de neige et de glace a enseveli les guides à 5800 mètres d'altitude, lors de la traversée d'une cascade de glace.

"C'est arrivé de nulle part, un gigantesque bloc de glace est tombé du haut et s'est abattu sur nous", a raconté Dawa Tashi Sherpa, un des sept rescapés. "Je voulais courir, mais je n'en ai pas eu le temps, nous étions piégés", ajoute cet homme de 22 ans depuis son lit d'hôpital à Katmandou, où il a été transféré par avion.

Bien que prenant le souffle de l'avalanche de plein fouet, et enseveli jusqu'au cou, il est parvenu à continuer de respirer, jusqu'à l'arrivée des secours. Il souffrait d'hypothermie et de multiples fractures, dont il se remettra selon les médecins.

"Nous étions encordés et nous transportions du gaz vers un camp lorsque nous avons soudain entendu le bruit d'un craquement. Nous savions que c'était une avalanche, mais nous n'avons rien pu faire", a témoigné Ang Kami Sherpa, 25 ans, un autre rescapé qui a été héliporté à Katmandou.

Crevasses et séracs

Une centaine d'alpinistes et de guides se trouvaient dans les camps supérieurs établis sur la face lorsque l'avalanche s'est détachée. Une nouvelle voie devra être tracée pour permettre leur retour.

"Ce passage a toujours été le plus dangereux sur la voie d'ascension, parce que la glace bouge constamment. Il y a tant de crevasses et de séracs qu'il faut utiliser des échelles et des cordes pour traverser ce terrain très technique", témoigne Adrian Ballinger, un Californien travaillant pour une société organisatrice d'expéditions en montagne.

Matériel et nourriture

Les 16 victimes faisaient partie d'un groupe de sherpas transportant du matériel et de la nourriture en prévision de l'arrivée d'alpinistes lors de la haute saison. Ce drame met en lumière les risques que les sherpas prennent pour remettre en état la voie d'accès au sommet de l'Himalaya, à 8848 mètres d'altitude.

Chaque été, des centaines d'alpinistes partent à l'assaut des pics de l'Himalaya quand les conditions météorologiques sont les plus favorables. Le Népal abrite huit des quatorze sommets de plus de 8000 mètres.

Il s'agit de l'accident le plus meurtrier jamais enregistré dans l'histoire du plus haut sommet du monde, selon Elizabeth Hawley, spécialiste des ascensions au Népal. Près de 300 personnes ont péri sur l'Everest depuis la première ascension, accomplie par Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay en 1953.


Top