18.08.2017, 09:35  

Equipement minimum imposé au Mont-Blanc: l'athlète Kilian Jornet réagit en posant nu au sommet

chargement
Kilian Jornet a joué la provocation en postant cette photo de lui sur les réseaux sociaux.

 17.08.2017, 17:11   Equipement minimum imposé au Mont-Blanc: l'athlète Kilian Jornet réagit en posant nu au sommet

Montagne Pour faire face à la mode de l'ultra-trail qui encourage certains sportifs à gravir des sommets avec des tenues inadaptées et en baskets, le maire de Saint-Gervais a décidé d'imposer un équipement minimum aux alpinistes voulant se mesurer au Mont-Blanc. L'athlète espagnol Kilian Jornet n'a pas tardé à réagir en jouant le jeu de la provocation.

"Bref, si on grimpe côté italien, c'est légal?" C'est avec ce commentaire et des smileys rieurs que Kilian Jornet a posté, hier en fin de journée, une photo de lui posant nu au sommet du Mont-Blanc. L'athlète espagnol réagit ainsi à l'arrêté municipal fraîchement déposé par le maire de Saint-Gervais, imposant aux alpinistes un équipement minimum pour gravir la plus haute montagne d'Europe.  

"C'est pas le matériel, mais la connaissance de l'utilisation de celui-ci et l'expérience de chacun qui compte" a-t-il ajouté. 

Pour rappel, en 2013, l'Espagnol avait été secouru par les gendarmes de Chamonix alors qu'il se trouvait bloqué dans la face nord de l'Aiguille du Midi, équipé, comme à son habitude, de baskets. 

 

 

Pour faire face à la mode de l'ultra-trail, qui amène les sportifs à faire l'ascension de sommets importants en tenue et chaussures légères, le maire de Saint-Gervais, en Haute-Savoie, a décidé jeudi d'imposer aux alpinistes un équipement minimum. Un arrêté municipal a été déposé en ce sens jeudi.

Désormais, les personnes qui s'engagent sur le Mont-Blanc doivent avoir sur ou avec eux: un bonnet, des lunettes de soleil, un masque de ski, de la crème solaire, une veste chaude, une veste imperméable, un pantalon de montagne, un surpantalon, des chaussures d'alpinisme "cramponnables", des crampons réglés aux chaussures, un baudrier, un kit de sortie de crevasses, une corde d'attache, un piolet, un GPS, une boussole et, enfin, un altimètre.

 

 

Cette mesure vise particulièrement les amateurs de trail. Depuis mardi, l'un deux est porté disparu après être parti pour gravir le Mont-Blanc. Mais elle concerne aussi tous les amateurs de montagne, suite à une série de disparitions et d'interventions sur la voie normale du sommet le plus haut d'Europe. Les alpinistes, en plus de souvent manquer d'expérience, ne sont pas toujours équipés correctement.

Les personnes qui ne respectent pas ces règles se verront infliger une amende de 38 euros par le peloton de gendarmerie de haute montagne, rapporte Le Dauphiné Libéré. Reste à savoir comment la mesure sera appliquée concrètement et quelle influence elle aura sur le comportement des sportifs.

 

 


À lire aussi...

accidentUn alpiniste suisse se tue au Mont-BlancUn alpiniste suisse se tue au Mont-Blanc

angoisseMont-Blanc: 33 personnes ont passé la nuit coincées dans les télécabines à plus de 3000 mètresMont-Blanc: 33 personnes ont passé la nuit coincées dans les télécabines à plus de 3000 mètres

MonstrueuxMontagne: le Suisse Ueli Steck s'adjuge un record de l'ascension du Mont-Blanc en 5 h 30Montagne: le Suisse Ueli Steck s'adjuge un record de l'ascension du Mont-Blanc en 5 h 30

Top