06.10.2017, 15:15  

Grande-Bretagne: Theresa May promet de donner une "direction sereine" au Royaume-Uni

chargement
La cheffe du gouvernement s'était pas exprimée lors d'un discours jugé désastreux mercredi soir en clôture du congrès.

 06.10.2017, 15:15   Grande-Bretagne: Theresa May promet de donner une "direction sereine" au Royaume-Uni

Grande-Bretagne - Theresa May s'est exprimée, alors que Londres entame une phase délicate de négociations avec l'Union européenne. Fragilisée, la Première ministre britannique estime que son pays "a besoin d'une direction sereine".

La Première ministre britannique Theresa May a promis vendredi de donner une "direction sereine" au Royaume-Uni. Elle repoussait les appels à la démission émanant de son propre parti ressorti encore plus divisé de son congrès annuel cette semaine à Manchester.

La cheffe du gouvernement, qui ne s'était pas exprimée en public depuis son discours jugé désastreux mercredi soir en clôture du congrès, a répondu à l'ancien président des Tories Grant Shapps. Celui-ci a réclamé vendredi son départ sur les ondes de la BBC, le jugeant même inéluctable.

"Ce dont le pays a besoin, c'est une direction sereine et c'est ce que je lui fournis avec le total soutien de mon gouvernement", dit Theresa May, dans une déclaration envoyée aux médias.

Alors que Londres entame une phase délicate des négociations avec l'Union européenne, la Première ministre apparaît très fragilisée, même si aucun successeur indiscutable ne s'impose pour pacifier un parti déchiré entre partisans et adversaires du Brexit.

 

 

Trente députés opposés

D'après Grant Shapps, qui a présidé le Parti conservateur de 2012 à 2015, une trentaine de députés, dont cinq ex-ministres, souhaitent comme lui la pousser vers la sortie pour épargner aux Tories une déroute lors des prochaines législatives face aux travaillistes de Jeremy Corbyn.

"Je pense qu'elle devrait convoquer une élection pour la direction du parti", a-t-il déclaré vendredi à la BBC. "C'est écrit."

Pour qu'un tel vote soit organisé, le président du "comité de 1922" du Parti conservateur doit être sollicité par un minimum de 48 députés.

Interrogé vendredi par la BBC sur cette éventualité, le vice-président du comité, Charles Walker, a préféré la tourner en dérision.

"Le 10 Downing Street sera ravi d'apprendre que Grant Shapps est à la tête de cette tentative de putsch", a-t-il dit. "Grant a beaucoup de talents mais s'il y en a un qu'il n'a pas, c'est celui de suivre la ligne du parti."

ATS

À lire aussi...

brexitGrande-Bretagne: Theresa May obtient de justesse la confiance du ParlementGrande-Bretagne: Theresa May obtient de justesse la confiance du Parlement

PolitiqueGrande-Bretagne: Theresa May signe un accord de gouvernement avec le DUP nord-irlandaisGrande-Bretagne: Theresa May signe un accord de gouvernement avec le DUP nord-irlandais

LégislativesGrande-Bretagne: deux proches conseillers de Theresa May démissionnent après l'échec des législativesGrande-Bretagne: deux proches conseillers de Theresa May démissionnent après l'échec des législatives

Législatives britanniquesLégislatives au Royaume-Uni: Theresa May perd la majorité absolue, le pays plongé dans l'incertitude peu avant le BrexitLégislatives au Royaume-Uni: Theresa May perd la majorité absolue, le pays plongé dans l'incertitude peu avant le Brexit

Theresa May perd la majorité absolue

Contre toute attente, Theresa May a perdu son pari vendredi, entraînant le pays dans l'incertitude. La Première...

  09.06.2017 10:30

Top