30.08.2015, 09:47  

Canada: scientifique suspendu pour une chanson critique du premier ministre

chargement
La vidéo a été enregistrée en live en juin 2015. On y voit Tony Turner s'accompagner à la guitare et Ann Downey à la contrebasse, accompagnés d'une quarantaine de chanteurs.

insolite - Pour avoir écrit et chanter "Harperman", chanson critique envers le premier ministre conservateur Harper, le scientifique Tony Turner d'Environnement Canada a été suspendu, le temps d'une enquête administrative dénoncée par un syndicat.

Un scientifique du ministère canadien de l'environnement a été suspendu le temps d'une enquête administrative, après avoir écrit une chanson critique à l'égard du premier ministre Stephen Harper. Un syndicat dénonce la procédure en cours.

Le fonctionnaire, qui travaille pour le ministère depuis près de 20 ans, fait l'objet d'une enquête "parce qu'Environnement Canada [soutient] qu'il a enfreint le code d'éthique et de valeurs de son département, car le fait d'avoir écrit et joué la chanson l'empêche de faire son travail sur les oiseaux migrateurs de façon impartiale", a expliqué à Radio-Canada le syndicat.

Le ministère a de son côté rappelé que "la conformité aux exigences du code de valeurs et d'éthique du secteur public est une condition d'emploi de tous les fonctionnaires".

Près de 322'000 visionnages

"Nous sommes certainement d'avis qu'il n'y a pas eu de violation de code des valeurs et d'éthique dans ce cas-ci, que M. Turner ne faisait qu'exprimer ses opinions de façon personnelle dans des activités qui n'engagent pas du tout ses responsabilités ou sa capacité à faire son travail de façon scientifique dans la fonction publique", a répliqué la conseillère juridique du syndicat, interrogée par le journal "La Presse".

La chanson intitulée "Harperman", diffusée en juin dernier sur YouTube a franchi le cap des 320'000 visionnages. Elle dresse une liste de faits reprochés à Stephen Harper au pouvoir depuis neuf ans.

Dans la chanson, Tony Turner et d'autres chanteurs accusent notamment le premier ministre sortant de «museler les scientifiques», de «n'avoir aucun respect pour l'environnement» et de «restreindre la liberté de presse», traduit radio-canada sur son site. Le refrain se termine par: «Harperman, c'est le temps de partir (Harperman, it's time for you to go) ».

Un rassemblement est prévu à Ottawa pour entonner la chanson le 17 octobre, deux jours avant le prochain scrutin législatif.


Top