17.02.2017, 14:15  

Baby blues: les papas peuvent aussi être sujets à la dépression

chargement
Les symptômes élevés de dépression chez les pères après la naissance d'un enfant sont associés au stress perçu pendant la grossesse et à l'absence de relation avec la mère. (illustration)

 17.02.2017, 14:15   Baby blues: les papas peuvent aussi être sujets à la dépression

Naissances - Les symptômes de dépression qui touchent les jeunes mères peuvent aussi concerner les nouveaux papas. Une étude néo-zélandaise vient de confirmer que le baby blues peut parfois être un problème masculin.

Les symptômes de dépression touchant les jeunes mamans sont souvent évoqués dans les campagnes de préventions liées à la grossesse. Le ressenti des pères est en revanche rarement mentionné. Pourtant, une étude néo-zélandaise vient de confirmer que ces derniers ne sont pas épargnés.

Des chercheurs de l'Université d'Auckland ont étudié les symptômes de dépression prénatale, ainsi que les signes de dépression postnatale chez 3523 hommes âgées en moyenne de 33 ans, rapporte Futura Sciences.

Les résultats montrent que 2,3% des pères ont été touchés par un mal-être élevé au cours de la grossesse et que 4,3% ont déclaré une dépression neuf mois après la naissance de l'enfant.

Absence de relation en cause

Alors que la dépression post-partum chez la maman est principalement d'origine hormonale, d'autres facteurs expliquent le mal-être des papas: le stress perçu pendant la grossesse, une mauvaise santé ou encore l'absence de relation avec la mère. 

Selon Lisa Underwood, auteure de l'étude, il est important de sensibiliser les pères à la question du baby blues: "Étant donné que la dépression paternelle peut avoir des effets directs ou indirects sur les enfants, il est important de reconnaître et de traiter les symptômes précocement."


À lire aussi...

PsychologieCombattre la dépression saisonnière de l’automne-hiverCombattre la dépression saisonnière de l’automne-hiver

Combattre la dépression saisonnière

Avec les jours qui raccourcissent et les températures qui baissent, le moral touche le fond. Si le blues hivernal est...

  26.10.2016 17:30

GENETIQUELa dépression serait liée aux gènes des NéandertaliensLa dépression serait liée aux gènes des Néandertaliens

EtudePlus d'un sixième des Suisses souffre de dépression légèrePlus d'un sixième des Suisses souffre de dépression légère

SantéSanté: hausse inquiétante des cas de burn-out chez les enfantsSanté: hausse inquiétante des cas de burn-out chez les enfants

Top