06.10.2012, 00:01  

Une intégrale d'Uderzo

Abonnés
chargement
Obélix et Astérix sont les personnages fétiches d'Albert Uderzo. 
KEYSTONE

" Albert Uderzo est le plus grand dessinateur au monde ", affirment les auteurs de la première intégrale de son oeuvre avant Astérix. Ils ont accompli " un miracle " de recherche et de restauration des originaux, de l'aveu même de l'artiste de 85 ans, ému par cet hommage.

" C'est un très grand honneur, une expérience...

" Albert Uderzo est le plus grand dessinateur au monde ", affirment les auteurs de la première intégrale de son oeuvre avant Astérix. Ils ont accompli " un miracle " de recherche et de restauration des originaux, de l'aveu même de l'artiste de 85 ans, ému par cet hommage.

" C'est un très grand honneur, une expérience unique en France, et je suis fier de l'avoir suscitée par mon travail. C'est un miracle réalisé par mes deux fans fous, comme je les surnomme. Très peu de dessinateurs ont eu droit à un tel hommage ", s'est réjoui Albert Uderzo, regard pétillant et sourire généreux.

Philippe Cauvin et Alain Duchêne, deux irréductibles passionnés de l'oeuvre d'Uderzo, ont accompli ce colossal travail de recherche et de restauration des planches et illustrations originales pour cet "Uderzo, l'Intégrale 1941-1951" (éditions Hors Collection), à paraître le 11 octobre. Le dessinateur préface le livre et leur a ouvert ses archives.

" Pour nous, le style d'Uderzo, alliant réalisme et humour, n'a jamais été égalé ", s'enthousiasme Alain Duchêne. Le duo Goscinny et Uderzo a inventé Astérix en août 1959. Il s'est vendu depuis dans le monde à plus de 325 millions d'albums.

Né le 25 avril 1927 dans le nord-est de la France, le petit "Bébert" commence à dessiner dès 3 ans. Un génie précoce. Un daltonien aussi, qui rencontrera quelques petits problèmes quand il peindra " plusieurs fois des chevaux verts ", se souvient-il.

C'est son frère aîné, Bruno, conscient de son talent, qui l'introduit au sein de la Société parisienne d'édition (Bibi Fricotin, Les Pieds Nickelés, Fillette...). " C'est là que j'ai fait mes premières armes ", raconte encore Albert Uderzo. " J'étais alors très influencé par la BD américaine ". Sa première publication date de 1941, dans un supplément de Junior. Il a 14 ans.

" Quand nous avons eu l'idée de notre Gaulois avec René Goscinny, il m'a laissé choisir le cadre. Ce devait être au bord de la mer. Je ne connaissais la mer qu'en Bretagne. C'est comme ça que le village d'Astérix s'est retrouvé en Armorique! ", explique -t-il.

"Je travaillais comme un forçat"

Mais avant Astérix, il a produit des centaines et des centaines de dessins. " A l'époque je travaillais comme un forçat, de 5heures à minuit, tous les jours. C'était pour la presse et c'était très mal rémunéré ".

Grâce à cette intégrale, qui devrait comprendre quatre autres tomes (le prochain sur les années 1951-1953), " j'ai redécouvert des choses complètement oubliées ", avoue-t-il. Les lecteurs découvriront dans ce premier tome ses dessins d'enfance, ses premières séries pour la jeunesse.

Albert Uderzo a aujourd'hui posé ses pinceaux, mais un nouvel album d'Astérix se prépare sous son oeil attentif. ATS-AFP


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top