Réservé aux abonnés

L'électro racée de Vouipe

17 janv. 2015, 00:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_2864231.jpg

Echantillonner son vécu... La formule peut résumer la démarche de Vouipe, projet électro mené par le bidouilleur Dimitri Güdemann. Sur un premier album intitulé "Compost Age" (2012), alors que son cousin batteur Philippe était encore pleinement intégré au groupe, Vouipe laissait déjà libre cours à son goût pour le "sampling" de son environnement direct, bruits de porte, sons dépaysants captés lors de voyages lointains, rumeurs urbaines...

Pour "Moop", deuxième opus tout juste sorti, la démarche est restée la même, mais le propos s'est resserré. "Philippe s'est pris de passion pour le mixage e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois