07.10.2017, 00:01  

Bottins livrés depuis la Pologne

Abonnés
chargement
Imprimés en Allemagne, les bottins Local Guide seraient acheminés en Suisse par des camions polonais.

 07.10.2017, 00:01   Bottins livrés depuis la Pologne

Par Pierre-André Sieber

Localsearch fait fabriquer plus de deux millions d’annuaires en Allemagne. Ils sont acheminés par des camions polonais.

Les annuaires téléphoniques en version papier Local Guide édités par Localsearch – une marque de Swisscom directories – sont-ils acheminés par des camions polonais en Suisse? C’est ce que certifie un chauffeur poids lourd qui a assisté à une livraison au centre de tri de La Poste, à Eclépens (VD). «J’ai vu plusieurs palettes étiquetées «Swisscom» chargées à ras...

Les annuaires téléphoniques en version papier Local Guide édités par Localsearch – une marque de Swisscom directories – sont-ils acheminés par des camions polonais en Suisse? C’est ce que certifie un chauffeur poids lourd qui a assisté à une livraison au centre de tri de La Poste, à Eclépens (VD). «J’ai vu plusieurs palettes étiquetées «Swisscom» chargées à ras bord de bottins téléphoniques que l’on déchargeait d’un camion semi-remorque portant des plaques polonaises», confirme celui qui souhaite garder l’anonymat. «Je me suis renseigné auprès d’un collaborateur du centre de tri. Il m’a confirmé que ces livraisons durent depuis plusieurs années. J’ai même parlé au conducteur du camion, qui ne comprenait pas le français.»

L’homme est scandalisé: comment une société dont Swisscom est actionnaire principal peut-elle faire venir des annuaires de Pologne? Même si cette délocalisation est légale, le chauffeur estime que le géant bleu manque de fair-play. «Il y a de la décence et du respect de l’écologie à attendre de sa part, sachant que le camion a dû parcourir plus de 1500 km», tonne-t-il. «Pourquoi ne pas travailler avec des partenaires locaux? Je ne comprends pas.»

De nombreux camions...

Contacté par notre rédaction, Localsearch défend son droit de travailler avec des partenaires étrangers. Interrogée sur l’origine de ces bottins, la société indique qu’elle a confié cette tâche à un imprimeur en Allemagne. Pas un mot sur l’éventuel engagement d’un transporteur ou d’un imprimeur polonais.

Une chose est sûre: le volume commandé exige un certain nombre de semi-remorques. Pour son édition 2017-2018, Local Guide est tiré à... 2,6 millions d’exemplaires. «Pour le fabriquer, nous travaillons avec une entreprise en Allemagne», répond Christos Bräunle. «Ce n’est pas pour des raisons économiques. En Suisse, nous n’avons pu trouver aucune entreprise qui puisse remplir les conditions fixées pour un aussi gros volume et aux exigences de qualité, de garantie de production et de protection de l’environnement requises.»

Christos Bräunle souligne que Localsearch n’est pas entièrement aux mains de la Confédération. La marque a été créée voici un an par Swisscom directories SA pour commercialiser les services de renseignements, les annuaires en ligne de Local.ch et Search.ch ainsi que les fameux annuaires papier Local Guide aperçus dans un camion polonais à Eclépens. «Nous appartenons à 69% à Swisscom et à 31% au groupe Tamedia», détaille-t-il. «Nous finançons ce bottin exclusivement avec de la publicité. Nous sommes ainsi, dans ce secteur, un éditeur normal qui autofinance sa publication grâce aux annonces. Nous ne nous distinguons en rien d’autres médias imprimés gratuits.»

Treize pour cent en Suisse

Malgré sa grosse commande en Allemagne, Localsearch affirme tenir le «Swiss made» en estime. C’est pourquoi il a fait produire 13% du tirage de l’édition 2017-2018 de Local Guide en Suisse. Pour le volume fabriqué au pays, le papier utilisé est acheté sur le marché local. Mais la marque confirme qu’elle travaille avec des entreprises allemandes depuis de nombreuses années. Quant à l’aspect peu écologique de cette délocalisation, Localsearch souligne qu’elle n’utilise que du papier avec le label écologique FSC. Pour la part du volume imprimé hors de Suisse, le papier provient également du marché allemand, ce qui allège le bilan écologique.

L’annuaire Local Guide resterait fort apprécié: une étude de 2016 citée par Localsearch établit que 63% des personnes interrogées l’utilisent encore en version papier pour chercher un numéro. Question subsidiaire: la marque de Swisscom directories délocalise-t-elle la fabrication d’autres produits à l’étranger? On n’en saura pas grand-chose.

Impression moins chère ailleurs

La raison de la délocalisation de la production du bottin Local Guide est-elle économique? Localsearch jure que non. Toujours est-il qu’imprimer fascicules, annuaires et livres hors de Suisse est bien meilleur marché. Non seulement en Allemagne, mais aussi en Pologne. Ce pays semble bien maîtriser l’art de l’impression low-cost.

Certaines entreprises françaises ont délocalisé en Pologne. Elles expliquent avoir créé un bureau à Varsovie pour gérer des demandes d’impression venant d’Allemagne, de Belgique ou de Suisse...

Jusqu’à 30% meilleur marché... qu’en France

Possédant des sites de production en Pologne et en Allemagne, elles satisfont aussi des grosses commandes de catalogues, brochures et autres magazines à des prix jusqu’à 30% meilleur marché par rapport à ceux pratiqués en France.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top